Comment produit-on de l’énergie verte ?

Publié le : 28 avril 20224 mins de lecture

Tous les organismes, plantes, humains, animaux ont besoin d’énergie pour survivre et se développer. À l’autre niveau, c’est aussi une force pour faire tourner une marche, l’énergie générant de l’électricité ou de la chaleur. Mais comment produit-on de l’énergie verte ?

Qu’est-ce qu’une énergie verte ?

Une source d’énergie est nommée « verte » quand elle est à la fois renouvelable et propre, cela signifie qu’elle provient de sources durables et n’émet pas ou très peu l’effet de serre. L’énergie verte ayant moins d’impact sur l’environnement, elle joue un rôle clé dans une transition énergétique. Aussi, elle participe à une lutte contre un réchauffement climatique en offrant un choix aux énergies polluantes.

Les sources d’énergie verte : éolienne et hydraulique

L’énergie éolienne dépend en fait de la puissance du vent. Il provient de turbines, nommées éoliennes, qui convertissent cette énergie cinétique du vent en une énergie éolienne. Il existe une distinction entre les éoliennes établies sur terre et les éoliennes placées en mer, qui sont respectivement qualifiées d’éoliennes offshores et onshores. L’énergie éolienne connaît une forte croissance depuis les années 2000 : en 2017, 24,7 TWh, avec 21,5 TWh en 2016. En effet, cet accroissement est dû aux conditions climatiques favorables.

L’hydroélectricité est la première source d’énergie verte en France, et qui représente 54 % de la production totale d’électricité renouvelable. Comme l’énergie éolienne, l’hydroélectricité est intermittente, car elle dépend en effet du débit de l’eau comme marées, barrages, vagues, courants, etc. et, plus souvent, des précipitations. Cela signifie alors que plus l’année est sèche, plus la production d’énergie hydraulique est faible (environ 50 TWh) et inversement (environ 72 TWh).

Les autres sources pour produire de l’énergie verte

L’énergie solaire, c’est la source d’énergie renouvelable produite grâce à la lumière du soleil, et donc une source d’énergie intermittente. Il existe une différence entre l’énergie solaire thermique et l’énergie solaire photovoltaïque. Cette dernière convertit la lumière du soleil en électricité en utilisant des modules photovoltaïques. Cette production d’énergie n’a cessé de croître depuis 2009, atteignant 9,6 kWh en 2017, soit une augmentation de 10,6 % depuis 2016. Cela était principalement dû à une légère diminution du coût des panneaux photovoltaïques. En ce qui concerne l’énergie solaire thermique, elle est souvent utilisée afin de chauffer des fluides, tels que certains chauffe-eaux domestiques. Les ventes d’équipements ont fortement chuté ces dernières années, et qui a entraîné une baisse considérable de sa production.

La biomasse permet d’utiliser la chaleur issue d’une combustion de matières organiques animales ou végétales ou d’une fermentation de ces matières pour produire de l’électricité et des carburants comme le biogaz. L’énergie issue des déchets végétaux a le privilégie d’être neutre en carbone. De plus, une combustion des déchets végétaux génère autant d’émissions de dioxyde de carbone qu’elle en absorbe lors d’une photosynthèse. Il est indispensable de connaître que la biomasse n’est observée comme une énergie renouvelable que si son utilisation est inférieure à sa régénération. 

Plan du site